Tirage au sort pour les éliminatoires de la CAN 2023 : Le Niger dans la poule F avec l’Algérie, l’Ouganda et la Tanzanie

La Confédération Africaine de Football (CAF) a organisé, le mardi 19 avril 2022, le tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2023, à Johannesburg en Afrique de Sud. Déjà en début de ce mois d’avril la CAF a dévoilé les quatre chapeaux des pays qualifiés pour ces éliminatoires. Le Niger se trouvant dans le chapeau 3, rejoint la poule F de l’Algérie, l’un de ses adversaires des dernières éliminatoires de la CAN Cameroun 2022. Ainsi, les 12 poules de 4 pays chacune sont connues. A l’issue des éliminatoires, les 2 premiers de chaque poule seront qualifiés pour  Côte d’Ivoire 2023, soit 24 pays. Quelles sont les chances du Niger qui partage la poule F, avec  Algérie, l’Ouganda et la Tanzanie ?

A l’issue des six journées des rencontres en aller et retour dans chacune des poules, les deux premiers pays obtiendront leur billet pour la Côte d’Ivoire, sauf dans le groupe de la Côte d'Ivoire, pays organisateur, automatiquement qualifié, où un seul pays pourra obtenir son billet. Ce tirage marque aussi la remise en jeu par le Sénégal de son titre, remporté à la dernière édition au Cameroun. Comme de tradition, le choix de la CAF s’est  porté sur l’une des légendes ivoiriennes de football Salomon Kalou, et sur  l’ex défenseur des Bafana-Bafana, Lucas Radebe pour le tirage.

C’est une cérémonie qui a été largement suivie à travers le monde en général et à travers le continent africain en particulier. Ce moment a été très intense en émotions,  notamment dans les pays qui prennent part à ce tirage. Les supporteurs ont souhaité que leurs équipes nationales se retrouvent dans une poule abordable. Au Niger par exemple ce tirage a été suivi à travers un lien largement partagé dans les réseaux sociaux. Dès la fin du tirage, les amateurs et supporteurs du ballon rond et du MENA se sont lancé dans les appréciations de cette poule du Niger. Des commentaires pessimistes et optimistes ont fusé de toutes les fadas des amateurs de football. Dans tous les cas la balle est désormais dans le camp du sélectionneur National qui aura la lourde charge d’identifier et de sélectionner les meilleurs du moment. La balle est aussi dans le  camp du gouvernement à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports qui doit assurer les ressources nécessaires pour cette campagne, surtout que si rien n’est fait avant le début de ses éliminatoires, le MENA risque de jouer tous ses matchs à l’extérieur en raison de la suspension du stade Général Seyni Kountché. La balle est également dans le camp de la fédération qui doit faire le  nécessaire pour permettre à  l’encadrement technique du Mena d’assurer une bonne  mise au vert des joueurs. D’ores et déjà, des dispositions sont en train d’être prises à tous les niveaux. L’entraineur National Jean Michel Cavali a fait un grand travail de détection de talents à l’occasion du tournoi international amical de Nouakchott et de sa tournée en profondeur en Europe et en Angleterre où il s’est rendu pour suivre et discuter avec certains joueurs. La FENIFOOT est à pied d’œuvre également pour remplir sa part de mission. Au niveau du gouvernement la recente rencontre entre le Président de la République et le Comité Exécutif de la FENIFOOT, en présence du Premier ministre et du Ministre de la Jeunesse et des Sports est un gage d’espoir. Partageant la poule F avec l’Algérie, l’Ouganda et la Tanzanie, le Niger sera face à son destin. Après ses deux participations en 2012 et en 2013 au Gabon et en Guinée, le MENA, a, selon son Capitaine, toutes les chances de se qualifier à la prochaine phase finale de la CAN. «Il nous le faut. Nous sommes conscients de cela. Nous promettons au peuple nigérien cette nouvelle qualification. On a une grande chance d’être l’une des deux équipes de la poule à se qualifier. Nous connaissons les deux autres équipes de la poule à savoir l’Algérie et l’Ouganda. C’est l’occasion de prendre notre revanche contre l’Algérie et de maintenir notre leadership face à Ouganda que nous avions battu à deux reprises en 2015 et 2018. L’équipe de la Tanzanie c’est une équipe qu’on n’a jamais affronté. On ne sous-estime aucune des équipes nous allons nous battre pour notre pays et pour notre peuple pour arracher cette qualification. Il suffit de bien entamer ces compétitions. Je l’ai déjà dit à mes coéquipiers que cette CAN si nous sommes qualifiés va être la meilleure pour le Niger, parce que nous allons nous sentir comme à domicile avec une forte communauté nigérienne en Côte d’Ivoire qui attend de voir son équipe jouer devant elle. Pour nous même les joueurs, c’est le bon moment», a déclaré le Capitaine du MENA, l’International Youssoufou Oumarou.

Il faut noter que le calendrier provisoire de ces éliminatoires prévoit les premières et deuxième journées du 30 mai au 14 juin 2022 ; les  troisième et quatrième journées du 19 au 27 septembre 2022 et enfin les cinquième et sixième journées du 20 au 28 mars 2023. La phase finale de cette édition Côte d’Ivoire 2023 est prévue en juin- juillet 2023.

 Ali Maman(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...