Lancement des activités du Comité ad hoc chargé du suivi de la mise en œuvre de la stratégie du DNPGCA : Des réformes institutionnelles et organisationnelles attendues

Le directeur de cabinet du Premier ministre, M. Laouali Chaibou, a présidé, hier matin dans la salle des banquets de la primature, la réunion de lancement des activités du Comité ad hoc chargé du suivi de la mise en œuvre de la stratégie du Dispositif National de Prévention et Gestion des Crises Alimentaires (DNPGCA). Ce comité est composé du Secrétaire Général de l’Initiative 3N, de deux représentants du ministère des finances,  de 5 conseillers de la primature, d’un chargé de communication, d’un Directeur Administratif et Financiers, des partenaires techniques et financiers à savoir la coopération allemande, l’Union Européenne et des partenaires Etatiques. 

Dans son allocution d’ouverture, le Directeur de Cabinet du Premier ministre, M. Laouali Chaibou a rappelé qu’un document de stratégie de prévention et de gestion des crises alimentaires et son plan d’actions couvrant la période 2021-2025 ont été élaborés, suite à un dialogue soutenu  avec les partenaires techniques et financiers et les ministères techniques en 2020.

Ce document de stratégie adopté par arrêté n°0184 du 08 octobre 2021, a pour mission principale de contribuer à l’amélioration de la résilience et au relèvement des populations vulnérables à travers l’anticipation, l’atténuation et la gestion de l’insécurité alimentaire, pastorale et nutritionnelle les affectant. En effet, a-t-il poursuivi, quatre objectifs spécifiques sont poursuivis par ce document, à savoir: assurer la coordination et le pilotage des mécanismes de prévention, d’anticipation, d’atténuation et de réponses à l’insécurité alimentaire, pastorale et nutritionnelle affectant les populations vulnérables ; assurer la veille, le suivi et l’analyse de la vulnérabilité à l’insécurité alimentaire, nutritionnelle et pastorale ainsi que l’alerte, à la survenance des crises, alimentaires, pastorales, nutritionnelles et autres catastrophes ;   apporter des mesures d’atténuation, de réponse et de relèvement précoce à l’insécurité alimentaire, pastorale et nutritionnelle conjoncturelle (saisonnière ou résultant-des chocs) soudaine et enfin réduire la vulnérabilité chronique à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle par la mise en place d’un système durable de filets sociaux adaptatifs.

Ainsi, selon les explications de  M. Laouali Chaibou, pour permettre au DNPGCA de valoriser et de mettre en pratique les orientations et les actions définies dans son document de stratégie et son plan d’actions quinquennal, une feuille de route synthétise les reformes en matière de gouvernance institutionnelle et organisationnelle. Tout en précisant que ces actions découlent directement de la stratégie, et leur mise en œuvre est indispensable pour concrétiser les changements souhaités ».

D’ores et déjà, quelques actions sur le plan de la coordination sont réalisées, avec l’élaboration et la validation du manuel fédérateur, de suivi évaluation, ainsi que la mise en place d’une base fédératrice de suivi.

« C’est dans ce sens qu’un comité ad hoc, chargé du suivi de la mise en œuvre de la stratégie du DNPGCA a été mis en place par arrêté du PM du 04 mai 2022 », a dit M. Laouali Chaibou.  «Ce comité dont vous êtes membres aura à proposer des reformes telles que prévues dans la feuille de route. Je suis convaincu qu’au vu de la qualité des membres, des réformes institutionnelles et organisationnelles conformes à la stratégie seront proposées au DNPGCA », a affirmé le directeur de cabinet du Premier ministre.

Par Aminatou Seydou Harouna(onep)

Source : http://www.lesahel.org

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...