Interview accordée à RFI et France 24 à New-York : Bazoum Mohamed serait-il en train de faire l’éloge de la France ?

On a l’impression dans cette interview, que le Président Bazoum Mohamed fait l’éloge de la France. C’est en tout cas ce que laisse croire ce passage dans lequel il dit que : «la situation dans la région de Ménaka s’est totalement dégradée depuis le départ de Barkhane. Depuis la fin du mois de mars, les terroristes ont conquis des territoires encore plus vastes. Ils ont tué plus de personnes et ont créé encore plus de tensions entre communautés comme cela ne s’est jamais passé. Les forces armées sont à Ménaka, elles y seraient avec leurs supplétifs russes, mais je constate que cela n’a pas empêché que la situation se dégrade davantage». ET comme quoi, dans le même passage l’on peut retenir que la présence des forces russes n’a pas empêché la situation sécuritaire de se dégrader. En plus, dire par ailleurs, que « la prise de Ménaka par les djihadistes est probable » serait une façon de donner d’avance la victoire aux djihadistes et même les encourager. Nous voyons bien que dans cette interview, le Président Bazoum s’est fait piégé par le journaliste à moins qu’il ait librement choisi d’avancer de tels propos. Si la seconde hypothèse est comme nous la pensons alors, Bazoum est allé loin cette fois-ci car, il ne lui appartient pas de se prononcer sur la situation sécuritaire d’un pays qui n’est pas le sien. Surtout en se laissant allé jusque dans un jeu de comparaison entre la France et la Russie. Bazoum doit de ce fait, éviter de se laisser entrainer dans des histoires qui pourraient lui couter cher. N’est-ce pas, de telles attitudes de la part de notre Chef d’Etat qui a suscité la maladresse du PM malien à son endroit ? Même si nous condamnons de tels propos à son égard, il faut reconnaitre que les autorités maliennes se sentent offensées par les nôtres car, elles trouvent que la France utiliserait des Chefs d’Etat africains pour mettre en déroute la junte qui lutte pour une la stabilité au Mali. C’est d’ailleurs pourquoi nous invitons notre Chef d’Etat à être plus prudent. Ne défendre Ni la France, Ni la Russie, mais plutôt défendre le Niger et rien que ses intérêts.

Amadou I

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...