Lutte contre la fraude d’essence : Un véritable casse-tête pour nos autorités malgré, la simplicité de la solution audit phénomène

Malgré que le Niger soit un pays producteur d’essence, la population se livre malheureusement à la consommation du carburant fraudé. Causes : nombre de consommateurs se plaignent de la cherté du prix du carburant à la pompe. Chose qu’ils trouvent paradoxal du fait que le pays en est producteur et que malgré cela les prix au lieu de rester identique à celui de l’avant production ont plutôt grimpé. Car, nous ne sommes pas sans savoir que le prix du carburant à la pompe bien avant la production locale était de 440f. Or, présentement il est de 550f. Une telle équation montre à suffisance que c’est la cherté de l’essence qui conduit et encourage certains consommateurs à faire recours à l’utilisation du carburant fraudé et ce, malgré tous les risques que de telles pratiques comportent. C’est justement par rapport aux risques et conséquences liés à cette pratique que les autorités en charge de la question ne cessent d’intensifier la lutte qu’ils mènent dans ce sens. Pour preuve, depuis qu’elles sont à l’oeuvre, la vente illicite de ce produit ne fait que perdre de l’allure. Et c’est à point nommé qu’interviennent nos autorités car, la pratique avait un moment donné pris une véritable ampleur au point où même les citoyens notamment les voisins à ces revendeurs d’essence fraudé ont commencé à s’inquiéter vu les dangers que comporte la vente de ce produit. De ce fait, ils ne peuvent que davantage saluer les efforts des autorités même si quelque part certains trouvent que ce sont elles mêmes qui encouragent la fraude et la consommation de l’essence fraudé. « Si nos autorités veulent lutter réellement contre la fraude de ce produit, il suffit juste de réduire le prix à la pompe en ce qui concerne la consommation locale » avance un usager. Pour l’instant, il est important de reconnaitre que cette fraude n’est pas sans conséquences. Non seulement, elle favorise un faible taux d’achat du produit légal de la part des consommateurs et engendre de considérables pertes pour le trésor national en général et pour la Sonidep en particulier. Aussi, il faut prendre en compte que la vente anarchique et illégale dudit produit est susceptible de mettre en danger la vie des populations au vu des risques sécuritaires qu’une telle pratique comporte. Au-delà, cette pratique offusque les différentes compagnies d’essence qui se voient rivalisés par des concurrents déloyaux qui, ne payent aucune taxe. Une autre conséquence majeure qu’il faut noter, est que c’est à travers cette même fraude qu’on aurait appris que les terroristes se font ravitaillés. Pour preuve, depuis la lutte sans merci qu’ont décidé de mener nos autorités en charge de la question, les mouvements de ces derniers à travers les engins se font de plus en plus rares. Chose qui doit nous amener à persévérer dans la lutte contre le trafic illicite de ce produit. En somme, les autorités se doivent de redoubler d’efforts dans ce sens mais tout en prenant en compte certaine réalités qu’elles refusent d’admettre et qui malheureusement compromettent leur lutte. Réduire le prix à la pompe couterait moins en terme de pertes que sa constance qui encourage la fraude qui à son tour a des conséquences fâcheuses sur l’économie et même sur la question sécuritaire.

Amadou. I

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...