Déclaration des députés de la Coalition CAP20-21, ACC, FRC et Alliés

Le 27 décembre 2020, le peuple nigérien, dans une mobilisation exceptionnelle, a voté dans le calme et la sérénité, à l’occasion de l’élection présidentielle premier tour couplée aux législatives.

C’est le lieu, ici, à notre nom à tous, de présenter nos sincères remerciements à nos compatriotes qui ont bien voulu nous témoigner leur confiance pour les représenter à l’Assemblée nationale. Nous le savons tous : sans les fraudes et les achats de conscience massifs, nous députés de la coalition CAP 20-21 et ACCFRC et Alliés serions certainement majoritaires aujourd’hui. Notre reconnaissance va également l’ensemble du peuple souverain du Niger qui par sa détermination a mis en échec l’utopique coup KO que certains voulaient porter contre lui.

Cette nouvelle législature commence dans un contexte difficile.

En effet, notre pays vit des moments très graves avec les multiples agressions criminelles dont sont victimes les populations du Niger. Les atrocités qu’elles vivent indiquent une détérioration alarmante de la sécurité qui font des civils les principales victimes des attaques terroriste, tout comme les militaires nigériens qui en paient un lourd tribut. La récurrence et la barbarie de ces exécutions ont fait plus de deux cent victimes innocentes en une semaine au cours de ce mois de mars. Au même moment nous assistons impuissants à une amplification du trafic de drogue dans notre pays. En effet, les multiples saisies de drogue opérées ces derniers temps illustrent la collusion des trafiquants et des terroristes et dévoilent la véritable nature de ce régime qui, en dix ans a transformé notre pays en une plaque tournante du narcotrafic.

Pour situer les différentes responsabilités responsabilités, nous députés de la coalition, allons demander la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur le terrorisme et le trafic de drogue. Comme vous le savez, l’échec retentissant du régime du président Issoufou Mahamadou, caractérisé par la corruption et les dérives de tout genre, a laissé un ressentiment amer dans l’esprit de l’écrasante majorité des nigériens. C’est cela que les nigériens ont sanctionné en plébiscitant le président Mahamane Ousmane et cela malgré les braquages, les bourrages d’urnes et toutes les malversations électorales. C’est cette victoire éclatante, sans ambages, que le parti au pouvoir veut spolier à travers la Cour Constitutionnelle qui lui est inféodée.

Aussi, nous, députés de la coalition CAP 20-21, ACC, FRC et Alliés, dénonçons et condamnons la malveillance commandité à laquelle la Cour Constitutionnelle s’est soumise dans le but ultime de confisquer le suffrage du peuple souverain et dépouiller le président Mahamane Ousmane de sa victoire.

Nous députés de la Coalition soutenant Son Excellence Mahamane Ousmane, Président élu, faisant corps avec le peuple nigérien ne transigerons jamais sur la concrétisation de la victoire du président Mahamane Ousmane et la libération immédiate et sans condition des détenus politiques. Nous soutenons sans réserve l’appel du Président Mahamane Ousmane demandant aux populations du Niger de sortir pacifiquement sur l’ensemble du territoire pour imposer cette volonté populaire et sauver ainsi le Niger.

Vive la Démocratie

Vive le Niger

Fait à Niamey, le 23 mars 2021

Pour la Coalition CAP20-21,

ACC, FRC et Alliés