Visite du Président de la République à Tillabéri : Le Chef de l’Etat réconforte les FDS pour leur travail remarquable et réaffirme la détermination de l’Etat à protéger la population

Le Président de la République, Chef de l’Etat M. Mohamed Bazoum a effectué une mission de travail le 10 et 11 septembre dans la région de Tillabéri. Le Chef de l’Etat est, d’une part, allé réconforter les populations compte tenu de la situation d’insécurité qui prévaut dans la région depuis quelques années et d’autre part encourager les forces de défense et de sécurité qui mènent une lutte sans merci contre les groupes terroristes et autres bandits armés qui s’en prennent aux populations occasionnant des dégâts tant en vies humaines qu’en bien matériels dans cette zone du territoire national. C’est un sentiment de réconfort et de vives émotions pour les populations sorties massivement accueillir le Chef de l’Etat. Le Président Bazoum a effectué le déplacement de la capitale du fleuve pour renouveler les engagements de l’Etat à œuvrer sans relâche pour ramener la paix et la sécurité totale sur toute l’étendue du territoire national. Le Chef de l’Etat s’est rendu également sur le site de construction du Barrage de Kandadji.

Cette visite intervient après celles effectuées dans les régions de Diffa et de Maradi où sévissent également des groupes terroristes et des bandits armés perturbant la quiétude sociale et le bien- être des populations. Elle traduit la détermination du Président Bazoum et de son gouvernement à mettre en œuvre des stratégies et des ressources financières, matérielles et humaines nécessaires pour sécuriser les zones en proie aux attaques.

Comme il fallait s’y attendre, les populations ainsi que les autorités régionales, municipales, coutumières et religieuses ont réservé, en cette journée de vendredi 10 septembre 2021, un accueil exceptionnel au Chef de l’Etat M. Mohamed Bazoum et la délégation qui l’accompagne. Tout au long du trajet, les populations étaient sorties de part et d’autre de la route en vue d’ovationner le Président de la République et l’encourager pour tout ce qu’il est en train de faire pour le retour de la paix au Niger, et dans la région de Tillabéri en particulier.

A Tillabéri, le Chef de l’Etat s’est d’abord rendu à la Compagnie de Diadia de la Zone de Défense N°1. A son arrivée, le Chef suprême des armées a reçu les honneurs militaires rendus par un détachement militaire avant de s’adresser aux Forces de Défense et de Sécurité rassemblées à la Place d’Armes. A cette occasion, le Chef de l’Etat a d’abord transmis les salutations du peuple nigérien  reconnaissant du travail remarquable que les FDS sont en train de battre pour défendre la Nation. Il a rappelé que la zone de Défense N°1 est le théâtre des opérations des groupes terroristes les plus actifs et les plus virulents ces dernières années. Ces groupes terroristes sont représentés, précise-t-il, par des officines locales des grands mouvements terroristes internationaux. M. Mohamed Bazouma relevé l’existence au niveau de la zone N° 1 du foyer de l’officine d’Al-Qaida et celle de l’Etat Islamique.

Il a indiqué que depuis 2015 la situation sécuritaire dans cette zone ne fait que se dégrader. Ce qui a engendré des événements douloureux au nombre desquels le Chef de l’Etat a rappelé la blessure profonde laissée par l’attaque d’Inates, et celle de Chinegodar ainsi que d’autressur des innoncentes populations civiles. Le Président de la République a noté que les autorités de l’époque ont fait le serment de ne jamais oublier les martyrs d’Inates, de Chinegodar et ceux des autres attaques sachant que les FDS opérant dans la zone ont été sollicitées suite aux mouvements hyperactifs dotés de moyens impressionnants, déterminés parce que sans foi, ni loi. Ces mouvements, ajoute-t-il, utilisent des jeunes fonctionnant sous l’effet de la drogue, usant des hydrocarbures de contrebande pour leur mobilité. «Vous avez été vaillants, vous avez répondu à toutes ces sollicitudes. Nous avons eu des belles victoires que vous avez écrites avec votre sang. La dernière en date était à Zaroum Darey. Cette bataille est une fierté pour notre armée. C’est une fierté pour notre pays. Je voudrais avoir une pensée pieuse pour tous ces hommes, vos camarades qui ont laissé leurs vies dans ces combats pour le Niger et contre le terrorisme» a-t-il déclaré.

SE Mohamed a souligné que depuis l’affrontement de Zaroum Darey, le rapport de force a considérablement changé. Ce qui a contraint l’ennemi à changer de mode opératoire. Convaincu de la qualité opérationnelle des FDS, l’ennemi s’abat sur les pauvres populations civiles, innocentes et désarmées qui sont victimes des massacres à grande échelle. «Je suis venu au nom de la République vous saluer aujourd’hui, vous dire ce que j’ai dit à vos camarades de Diffa et de Maradi. C’est à dire que nous sommes admiratifs de ce que vous faites, mais surtout que nous sommes reconnaissants de cela. Nous n’avons aucun doute quant à l’issue de cette bataille  dont nous en avons gagné une partie, nous la gagnerons incha Allah en totalité, parce que vous êtes là, parce que vous êtes debout, parce que vous saurez y faire face» a conclu SE Mohmed Bazoum.

Après le Camp militaire Diadia, la délégation présidentielle a pris la route de Kandadji. Le Chef de l’Etat est allé constater de visu l’avancement des travaux de cette infrastructure, qui est le rêve de tout un peuple. A son arrivée sur le site, le Président de la République a reçu d’amples explications de la part des responsables de l’entreprise chinoise en charge de l’exécution des travaux. Il faut  noter que la concrétisation de ce projet permettra de résoudre le problème d’électricité au niveau de la capitale Niamey et ses environnants et favorisera aussi le développement économique. Il va contribuer à l’accroissement de la production agricolent, pastorale. Les travaux en cours d’exécution ont aussi permis de créer des milliers d’emplois et le transfert d’expérience profitable au pays. Ajoutons aussi que la centrale  hydro-électrique qui sera réalisée est une centrale multifonctionnelle qui produira de l’électricité, assurera en même temps l’approvisionnement en eau, et facilitera l’irrigation. La capacité de la centrale qui sera installée est de 130MW, et la production d’électricité annuelle moyenne attendue est de 617 millions de kwh. 

Laouali Souleymane Envoyé Spécial(onep) 


Lire aussi >>> Conférence de presse de Chef de l’Etat à Tillabéri : Le Président Bazoum tire un bilan satisfaisant de sa mission dans la région

A l’issue de deux jours d’intenses activités, le Président de la République a bouclé sa mission dans la région de Tillabéri par une conférence de presse. Au cours de ces échanges avec les médias, le Chef de l’Etat a répondu aux questions qui concernent les actions de l’Etat pour la concrétisation du barrage de Kandadji et l’épineuse question sécuritaire. Et comme pour montrer la réalité de cette zone, le Président Bazoum a choisi d’animer sa conférence de presse en rase campagne sous un arbre.

Dans introduction à la conférence de presse, le Chef de l’Etat a rappelé que sa visite de travail dans la région de Tillabéri s’inscrit dans un agenda qu’il a conçu. En effet, il a rappelé qu’il avait même voulu venir à Tillabéri avant de se rendre à Diffa, mais il a préféré attendre que la situation puisse s’améliorer pour avoir de quoi faire face aux populations. Le président Bazoum a précisé que la région vit sous la pression des groupes terroristes la plus forte existant sur le territoire nigérien. «J’ai décidé de venir à Tillabéri après avoir créé le rapport de force militaire favorable», a-t-il souligné. Ce qui donne un sens à son déplacement s’assurant que les engagements pris sont en train de produire de résultats appréciables.

Le Président de la République a ensuite indiqué avoir pris la décision de lever l’interdiction de circulation à moto avec beaucoup d’hésitation. En effet, cette décision est diversement appréciée par les populations. Si certains l’acclament, d’autres la déplorent. C’est pourquoi, le Chef de l’Etat a indiqué que le gouvernement a pris un délai d’un mois afin d’évaluer la situation et prendre à la fin la décision définitive qui s’impose. Il a également mentionné la visite qu’il a effectuée sur le site de construction de barrage de Kandadji pour voir l’état d’avancement des travaux. Sur le site de barrage de Kandadji, on peut se réjouir de ce qui est en cours d’exécution. Des espaces ont été dégagés, l’écoulement des eaux est bloqué pour procéder à la construction des ouvrages utiles au projet.

Répondant à la question de la levée de l’interdiction de circulation de moto, le Chef de l’Etat a souligné que le gouvernement est dans son rôle. «Nous sommes dans un régime démocratique. Notre vocation, c’est de faire ce que le peuple nous demande pour son bien-être» a-t-il estimé. SE Mohamed Bazoum a mentionné la pression au niveau de la région pour que la mesure prise soit revue. A cet effet, il a indiqué que le point diffère d’un département à un autre. Le Chef de l’Etat a souligné que le département ayant mis plus de pression pour la levée de mesure est celui de Banibangou pourtant plus affecté par le terrorisme. Les populations de Banibangou ont formulé cette demande estimant que cela leur permettra de se réorganiser et d’alerter à temps les FDS en cas d’attaque, etc. Elles ont, à cet effet applaudi la levée de cette mesure, tandis que les populations de la Commune d’Anzourou est contre la levée de l’interdiction de circulation à moto. Pour ce qui est de Torodi, la population est un peu sceptique, dans le Goroual les officiels ne sont pas contents, et ailleurs les gens sont satisfaits, a souligné le Chef de l’Etat. Il a indiqué que compte tenu des appréciations ainsi constatées, la mesure sera appliquée à la carte.

Parlant du Barrage de Kandadji, le Président de la République a souligné que c’est un programme qui a connu des difficultés dont la dernière est liée aux mesures prises par la société chinoise en raison de la pandémie de COVID-19. Les travaux de contrôle ont été arrêtés par le bureau en charge. Le Chef de l’Etat a par ailleurs fait le point des travaux en cours. SE Mohamed s’est également réjoui du dispositif sécuritaire mis en place afin d’assurer la sécurité du site et du personnel y travaillant. Le Président Bazoum a rassuré que tous les problèmes de financement en amont sont réglés. Il y a une grande difficulté ayant amené l’Etat du Niger à solliciter 32 milliards de FCFA pour assurer le déplacement des populations qui seront affectées par les eaux quand le Barrage sera fonctionnel. Cette question a été prise en charge par la Banque Mondiale qui a accordé un prêt de 32 milliards de FCFA en vue de faire face à ce problème. Le Chef de l’Etat a souligné que dans deux mois, un ouvrage prendra forme comme il ne l’a jamais été par le passé. SE Mohamed s’est dit confiant quant au respect du calendrier établi par la société pour l’aboutissement du projet. «La situation concernant l’exécution des travaux est normalisée», a-t-il conclu.

Laouali Souleymane Envoyé Spécial onep)

13 septembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/