1ère édition de la Coupe du Président de la République de lutte traditionnelle : Issaka Issaka remporte le trophée

Les confrontations entrant dans le cadre de la 1ère édition de la Coupe du Président de la République se sont déroulées du 18 au 20 Juin 2021 dans la nouvelle Arène Yacouba Ango dit Kantou de Maradi dans la discipline et le fair-play. Ce sont des combats riches en techniques et des belles chutes que les lutteurs ont offerts au public dans l’aire de combat d’une arène entièrement rénovée. La finale s’est soldée par le sacre de lutteur de Dosso Issaka Issaka à l’issue d’un affrontement tendu, un combat épique entre deux gladiateurs de la lutte traditionnelle bien connus du public.

La finale de la 1ère édition de la Coupe du Président de la République a en effet opposé Kadri Abdou dit Issaka Issaka de Dosso et Ousmane Hassane de Tillabéry. Le pugilat était plus long que prévu dans une arène de Maradi pleine à craquer. Issaka Issaka a été mené tout au long de la confrontation par le Champion national en titre pendant près de 30 minutes. Il a fallu, selon beaucoup d’observateurs avertis de la lutte, une défaillance arbitrale pour que Issaka Issaka arrive au bout de son adversaire s’offrant ainsi la prestigieuse coupe du Président de la République, SE Mohamed Bazoum. Il a reçu des mains du ministre de la Jeunesse et des Sports une Coupe et une enveloppe d’un million de FCFA et le trophée.

Pour ce qui est du classement général, Noura Hassan de Dosso a été classé 3ème, tandis que Sabo Abdou de Niamey a occupé la 4ème place. Tous les lutteurs ayant pris part à la compétition  ainsi que les membres des délégations ont été récompensés.

Pour ce qui est des demi-finales, Ousmane Hassane a affronté Noura Hassan qu’il a éliminé en une minute 28 secondes ; tandis que Issaka Issaka a battu Sabo Abdou après l’avoir épuisé physiquement et mentalement.

Il est important de rappeler que la première journée des compétions a mis aux prises les lutteurs ayant produits des combats extraordinaires. A l’issue de pugilats, 16 lutteurs ont franchi la première phase à savoir Aibo Hassan, Sani Abou, Badamassi Oumarou et Maty Souley qui sont tous de la région hôte Maradi, tandis que Tahoua a pu s’en sortir qu’avec trois gladiateurs notamment Yahaya Kaka, Abdousalami Soumaila et Laouali Dan Tambeye. La région de Niamey a également sauvé trois de ses lutteurs à savoir Tassiou Ibrahim, Sabo Abdou et Aminou Ali qui a brisé l’espoir de Saley Daouda d’Agadez dans une confrontation qui semblait pourtant à la portée de Saley compte tenu de son expérience et de son gabarit. La région de Tillabéri a fini la première phase avec deux lutteurs dont le champion en titre Ousmane Hassane et Halidou Garba.

Dosso a traversé la phase de 16ème de finale avec deux lutteurs notamment Issaka Issaka, et Noura Hassan qui a écourté le parcours de Idi Chaibou Chirganiya de Tahoua. Les régions d’Agadez et Zinder ont fini avec un lutteur par région respectivement Souleymane Haladou et Laouali Abdou Dan Tela. Quant à la région de Diffa, elle a perdu tous ses combattants. Les compétitions ont repris le Samedi matin avec la phase de 8ème des finales. Les invaincus de la première journée se sont retrouvés pleins d’émotion. Si certains lutteurs se sont affirmés, d’autres ont été désillusionnés. C’est le cas de Sani Abou emporté par la foudre de Tassiou Ibrahim de Niamey. Quant à Abdousalami Soumaila, il a été éjecté de la course par Laouali Abdou Dan Tela. Même s’il était donné favori de la confrontation, Abdousalami Soumaila a été surpris par la technique de Dan Tela. Pour sa part, Sabo Abdou a mis en déroute Laouali Dan Tambeye avant de rejoindre les sept autres qualifiés au quart de finales qui sont Tassiou Ibrahim, Aibo Hassan, Badamassi Oumarou, Noura Hassan, Kadri Abdou dit Issaka Issaka, Laouali Abdou Dan Tela, Ousmane Hassane.

Dans la soirée, les huit lutteurs invaincus se sont affrontés. C’était un exercice ayant permis d’éliminer quatre lutteurs pour passer en demi-finales qui se sont tenues dans la matinée du dimanche 20 Juin 2021. Des chutes se sont enchainées, certaines plus impressionnantes que d’autres. Aibo Hassan de Maradi qui est la coqueluche de la région hôte a affronté Issaka Issaka. Le jeune lutteur de Maradi a secoué son adversaire avant de mordre le sol par manque d’expérience et du fait de l’écart technique. Pour ce qui est de Laouali Dan Tela, il a observé une vive résistance de la part de Ousmane Hassane. Malgré ses belles intentions, il a fini par céder et libérer le boulevard au champion national en titre. S’agissant de Tassiou Ibrahim, il estimait se débarrasser de Noura Hassan, mais il a été surpris par la force physique du lutteur de Dosso. Il a été mis au sol de force par son challenger. Quant à Sabo Abdou, il a très vite écarté Badamassi Oumarou de son chemin. Ajoutons  que les quatre lutteurs qualifiés se sont retrouvées en demi-finales. Il s’agit de Kadri Abdou dit Issaka Issaka de Dosso, Noura Hassan de Dosso, Ousmane Hassane de Tillabéry, et Sabo Abdou de Niamey.

 Laouali Souleymane Envoyé Spécial(onep)

23 juin 2021
Source : http://www.lesahel.org/