Lancement officiel des engagements du Niger à l’agenda Family Planning (FP) 2030 : Les autorités nigériennes résolues à se mobiliser sans réserve pour que la mise en œuvre de ces engagements connaisse un plein succès

Des acteurs engagés pour la promotion du repositionnement de la Planification Familiale (PF) ont massivement pris part, le mardi 19 octobre dernier au palais des Congrès de Niamey, au lancement officiel des Engagements du Niger à l’agenda Family Planning (FP) 2030. Au cours de cet événement financé par l’ONG Marie Stopes International, des engagements ont été signés afin de rehausser le taux de prévalence contraceptive moderne de 21,8% en 2020 à 36,8% en 2030, etc.

Lors du lancement de ces engagements, le ministre de la santé publique, de la population et des affaires sociales a précisé que cette déclaration officielle d’engagement répond à la volonté manifeste du Gouvernement à contribuer efficacement à l’atteinte de la couverture Santé Universelle et au renforcement du capital humain, piliers essentiels du Plan de Développement Economique et social Acte 3 du Président de la République, chef de l’Etat SE. Mohamed Bazoum. Dr. Idi Illiassou Mainassara a rappelé que les engagements signés sont des facteurs fondamentaux qui définissent et maintiennent un partenariat. Ces engagements expriment la volonté et le désir des parties prenantes d’atteindre un objectif commun. De ce fait, ils doivent être mis en œuvre à travers des actions concrètes permettant d’atteindre les objectifs fixés et répondre ainsi aux attentes initiales des parties prenantes. « L’événement qui nous rassemble aujourd’hui est d’une très grande importance, puisqu’il consacre le lancement officiel de nouveaux engagements du Niger dans le cadre de l’agenda Family Planning 2030 » a rappelé le ministre en charge de la santé avant d’ assurer du soutien résolu des autorités nigériennes qui continueront à se mobiliser sans réserve pour permettre à ce que la mise en œuvre de ces engagements connaisse un plein succès.

Par ailleurs, Dr. Idi a rappelé que les engagements pris par le Niger antérieurement ont connu un succès honorable. Ainsi, a-t-il dit,  le partenariat FP2030 est un collectif mondial de gouvernements, d’acteurs de la société civile, d'organisations multilatérales, de donateurs, d’acteurs du secteur privé, de chercheurs et de membres de la communauté humanitaire et du

développement travaillant ensemble pour un avenir où toutes les femmes et les jeunes filles auront la liberté et la capacité d'être en bonne santé, de prendre leurs propres décisions éclairées sur l'utilisation de la contraception et sur la maternité. Auparavant, le représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), chef de file des Partenaires techniques et financiers intervenant dans le domaine de la santé et partenaire lead des Agences des Nations Unies pour la promotion des droits et la santé sexuelle et reproductive Dr. Bora Issa, a souligné que les présents engagements nationaux dont la vision  est de faire du Niger un pays où toutes les filles, les femmes, y compris celles en situation de vulnérabilité sont épanouies, avec des communautés engagées et des services de santé sexuelle et reproductive et de planification familiale de qualité, disponibles et accessibles partout et pour tous, en toute liberté sans aucune forme de discrimination, de coercition ou de violence, traduisent à souhait le haut niveau d'engagement du Gouvernement et des partenaires techniques et financiers à relever les défis en matière d'accès universelle à la santé sexuelle et reproductive pour l'ensemble de la population.

Notons que le succès de la planification familiale passe par un investissement massif dans la création de la demande et l'offre de service de qualité. En ce sens, le coût annuel des besoins en planification familiale est estimé à plus de 5 milliards de FCFA, selon le nouveau Plan d'Action National Budgétisé 2021-2025.

Abdoul-Aziz Ibrahim

19 octobre 2021
Source : http://www.lesahel.org/