Détenus politiques au Niger : Pourquoi le Président Bazoum traîne-t-il les pieds ?

 L’affaire des détenus politiques, au Niger, est-elle sur le point de connaître son épilogue ? Tout laisse à le croire. Selon des sources politiques dignes de foi, des démarches sérieuses ont été entreprises par de bonnes volontés afin de désamorcer la bombe et aller vers une décrispation véritable du climat politique. D’abord boiteuses à cause des susceptibilités, mais aussi des grenouillages politiques de certaines personnalités catégoriquement opposées, voire allergiques à toute idée d’un nouvel ordre politique, ces démarches ont néanmoins connu une notable évolution. Le Président Bazoum serait particulièrement favorable à une détente du climat politique et il se serait d’ores et déjà engagé à s’inscrire dans cette logique. La crispation et la méfiance réciproques entre les acteurs politiques, entretenues au cours de la décennie passée, ont littéralement placé le Niger dans une situation de tensions permanentes.

S’il est acquis à l’éventualité de la libération de tous les prisonniers politiques, le Président Bazoum serait toutefois embêté par l’attitude d’intransigeance des faucons de son bord. C’est leurs grenouillages tendant à brouiller les cartes qui seraient à l’origine du limogeage de l’ancien ministre de la Justice. Selon nos sources, le remaniement technique intervenu récemment se veut comme la formule d’ouverture de la caverne d’Ali Baba. Dans les jours ou semaines à venir, si aucun cataclysme ne vient pour bloquer ou faire voler en éclats l’édifice en cours de construction, la libération de tous les prisonniers politiques interviendra.

Bazoum Mohamed, qui a fermement promis de matérialiser ce projet, devra toutefois oeuvrer à contrecarrer les plans de ceux qui ne veulent pas de cette libération des détenus politiques. S’il arrive à éviter les écueils, il en tirera un bénéfice politique certain. Mais, s’il tergiverse à nouveau alors qu’il n’a plus d’alibi depuis le remaniement technique de son gouvernement, il devra se préparer à l’éventualité de l’élargissement du camp des opposants.

Laboukoye

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...