Déclaration de l'Assemblée Nationale relative à la persistance des incendies des aires de pâturage : Le parlement demande au gouvernement de prendre toutes les dispositions pour protéger les espaces pastoraux et prévenir la recrudescence des feux

Conformément aux dispositions des articles 98 de la Constitution du 25 novembre 2010 et 117 du Règlement intérieur de l'Assemblée nationale, les députés Maman Rabiou Maïna et Ibrahim Halifa Abdourahamane ont interpellé la Ministre de l'Environnement et de la Lutte contre la Désertification, le samedi 27 novembre 2021, pour éclairer la représentation nationale et l'opinion publique sur «la persistance des incendies des aires de pâturage et des dégâts importants ainsi occasionnés». La Commissaire du Gouvernement a répondu aux préoccupations des députés articulées autour des points suivants :

 

1. La situation générale des incendies et des feux de brousse sur l'ensemble du territoire national au cours de cette année ;

  1. Les causes réelles des feux de brousse;
  2. La stratégie nationale mise en œuvre et son efficacité pour lutter contre les feux de brousse;
  3. Les allocations budgétaires et appuis des partenaires financiers pour sécuriser les espaces pastoraux sur l'ensemble du territoire national;
  4. Les impacts des feux de brousse sur l'environnement;
  5. Le rapport entre les changements climatiques et la recrudescence des feux de brousse;
  6. Les options prévues pour réduire les risques des feux de brousse ; 
  1. Les dispositions prises par le Gouvernement pour faire face aux déficits fourragers de cette année.

Après les réponses appropriées apportées par la Ministre aux questions suscitées par les députés et les débats qui s'en sont suivis, l'Assemblée Nationale est convaincue que la protection des espaces pastoraux et la prévention contre la recrudescence des feux de brousse sur l'ensemble du territoire national passent inéluctablement par des actions concertées entre le Gouvernement et les différents acteurs impliqués dans la préservation de l'environnement.

A l'issue des débats et des éclaircissements complémentaires donnés par la Commissaire du Gouvernement, il est apparu clairement que

les incendies et feux de brousse interviennent le plus souvent en début de froid et détruisent de grandes superficies de forêts et de pâturage engendrant parfois à des pertes en vies humaines;

  • les causes des feux de brousse sont pour l'essentiel d'origine humaine ;
  • les feux de brousse constituent un véritable fléau singulièrement en zone pastorale et dans les aires protégées ;
  • les conséquences induites par les feux de brousse et les incendies sont d'ordre écologique et socio-économique ;
  • la stratégie envisagée pour endiguer les feux de brousse doit être préventive à travers des actions de sensibilisation, de réalisation des bandes pares feux, etc.;
  • l'allocation budgétaire dans le sous-secteur adéquate de l'environnement;
  • les conséquences des changements climatiques sur l'environnement;
  • le renouement avec l'expérience des bandes précoces à réaliser au moment où l'herbe est encore verte;
  • les mesures idoines pour faire face au déficit fourrager.

Au regard de toutes les préoccupations relevées ci-dessus, l'Assemblée Nationale formule les recommandations ci-après :

  • Prendre les dispositions idoines pour pallier les difficultés récurrentes rencontrées dans le sous-secteur de l'environnement;
  • Mettre en œuvre un «programme d'Aménagement Pastoral et Sécurisation de l'Économie Pastorale» conformément aux textes en vigueur
  • Intensifier des campagnes de sensibilisation et d'information sur les conséquences néfastes des feux de brousse
  • Inscrire des opérations bandes pares feux dans les plans de développement communaux et les schémas d'aménagement des espaces ruraux ;
  • Allouer des allocations conséquentes au sous-secteur de l'environnement
  • Mettre en place des comités de sécurisation des réserves fourragères et de gestion des feux de brousse sur l'ensemble du territoire national;
  • Responsabiliser et motiver les populations regroupées en brigade d'intervention pour lutter contre les feux de brousse et doter les comités villageois en moyens adéquats;
  • Mettre en place un mécanisme d'alerte et de riposte au plan local pour prévenir les feux de brousse;
  • Anticiper les opérations bandes pares feux et de lutte contre les feux de brousse avant la fin des récoltes et libérer à temps les ressources financières nécessaires aux opérations sur le terrain;
  • Coordonner toutes les activités et actions des projets et programmes intervenant dans le domaine de la sécurisation des espaces pastoraux et de la lutte contre les feux de brousse au Niger;
  • Mettre à la disposition des éleveurs, des aliments pour bétail en quantité suffisante et à un prix abordable pour préserver le cheptel;
  • Encourager les opérations d'ouverture des bandes pares feux ;
  • Mettre en place des services de protection civile dans les zones essentiellement pastorales
  • Transférer effectivement des compétences et des ressources financières aux collectivités territoriales pour leur permettre de lutter efficacement contre les feux de brousse;
  • Impliquer le Ministère en charge de l'Environnement pour le contrôle et le suivi de la réalisation des bandes pare-feu par certaines ONG ;
  • Organiser des fora régionaux qui déboucheront sur un forum national pour l'élaboration de stratégies locales dans le cadre de la lutte contre les feux de brousse.

16 décembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/ 

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...