Fin de la rencontre de réflexions des Femmes Diffa N’Glaa sur les conditions socioéconomiques des femmes de la Région de Diffa : Plusieurs recommandations et résolutions sanctionnent la rencontre

Après deux jours d’intenses travaux, la rencontre de réflexions sur les conditions socio-économiques des femmes dans la Région de Diffa a pris fin, le Jeudi 16 décembre 2021, dans l’après-midi, dans l’amphithéâtre du Lycée Technologique de Diffa. C’est le Président du Comité Diffa N’Glaa, M. Abdou Lawan Marouma qui a présidé la cérémonie de clôture de ladite rencontre en présence des autorités administratives, municipales, coutumières de la Région de Diffa, de la présidente du Comité Directeur des Femmes, Diffa N’Glaa, Mme Ali Mariama et de plusieurs invités.

Cette importante rencontre a regroupé les femmes de toutes les 12 communes de Diffa et les organisations féminines venues de Niamey. Elle s’est déroulée dans de bonnes conditions et les échanges étaient très riches et d’importantes recommandations et résolutions ont été formulées. Les participants ont suivi plusieurs communications sur des thématiques diverses en deux sessions. Ainsi, la première session a pour thème central : « l’importance de l’éducation de la jeune fille dans l’émergence du leadership féminin, du rôle et de la place de la femme dans la prévention et  la gestion des conflits, l’impact de la crise BH sur le développement socioéconomique de la région et l’employabilité des jeunes ». La deuxième session a porté sur : «  la place et le rôle des organisations humanitaires dans l’assistance, le relèvement et la condition de la paix dans la région et les actions menées en faveur de la protection sociale des survivantes de VBG ». Les différentes communications ont été animées par des membres des organisations féminines et des représentantes des ONGs partenaires qui interviennent dans la région de Diffa. 

Les participantes ont recommandé entre autres :  de vulgariser et appliquer les textes en faveur de la femme et de la jeune fille ; améliorer la mise en œuvre des engagements de genre qui apparaissent dans les documents de projets ; promouvoir une  gouvernance inclusive des organisations locales (jeunes, femmes, des personnes vivant avec handicap, etc.). Elles ont aussi recommandé de favoriser la passation d’une génération à une autre (Génération Egalité) ; avoir une enveloppe réservée aux organisations féminines ; associer de façon systématique les organisations locales féminines dans les stratégies d’élaboration et de mise en œuvre des programmes au contexte local. Les participantes ont en outre demandé de mettre un accent sur l’éducation comme conditionnalité de financement des projets du genre dans la réduction des risques et des catastrophes ; renforcer le financement des associations locales de femmes pour assurer leur résilience; promouvoir la prise de conscience du rôle important des femmes dans la prévention de la paix et la reconstruction des zones impactées à travers des discussions constructives ; etc…

Cette rencontre a permis aussi aux participantes de prendre trois engagements forts sous forme de serment. Elles ont ainsi, fait le serment de : rester unies, engagées et déterminées à accompagner et soutenir toute initiative de développement à travers l’instauration d’une paix durable dans notre région. Les participantes s’engagent à soutenir sans faille les initiatives de SE Mohamed Bazoum, Président de la République, Chef de l’Etat, particulièrement en ce qui concerne la consolidation de la cohésion sociale, le retour des déplacés dans leurs villages, et la création des internats et cantines scolaires. Elles ont pris l’engagement d’accompagner l’Etat et ses partenaires dans la formulation et la mise en œuvre des stratégies et programmes visant la cohésion sociale, l’instauration d’une paix durable et la ferme implication des femmes et des jeunes filles dans le processus de développement économique et social de la région de Diffa. 

La rencontre a aussi été sanctionnée par un « appel aux partenaires de l’éducation ». Cet appel vise à solliciter les partenaires techniques et financiers, les organismes privés et toutes les parties prenantes de l’éducation « d’apporter un appui conséquent à l’initiative du Président de la République, Chef de l’Etat, SE Bazoum Mohamed relative à la création des internats des filles au niveau des communes ».

Le président du comité Diffa N’Glaa s’est réjoui du bon déroulement de cette rencontre et a réitéré son engagement à accompagner toutes les femmes dans leurs initiatives   pour l’amélioration des conditions de bien-être des populations en général et des femmes en particulier de la Région de Diffa.

Pour sa part, la présidente du Comité Directeur des Femmes Diffa N’Glaa a assuré les participants à s'investir pour que les résolutions soient prises en compte et que les recommandations soient mises en œuvre. 

Lors de cette cérémonie de clôture, le Président du Comité d’Organisation Diffa N’Glaa a reçu une somme de 12 millions de FCFA de la part des femmes des 12 communes de la Région de Diffa en guise de contribution pour l’organisation de la fête Diffa N’Glaa. Cette somme lui a été remise par la présidente du Comité Directeur des Femmes Diffa N’Glaa. Le Président Abdou Lawan Marouma n’a pas caché ses vifs sentiments et sa profonde fierté. Il a, au nom des plus hautes autorités et de celui des membres du Comité Diffa N’Glaa, plaidé pour une mobilisation générale de tous pour la réussite de ce grand événement que Diffa accueil, afin de permettre aux hôtes de garder des bons souvenirs de Diffa.

 Ali Maman(onep)  (envoyé spécial)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...