Célébration de la fête de Noël au Niger : Face aux multiples difficultés, mettre la confiance en Dieu qui n’abandonne jamais

Les chrétiens du monde entier ont célébré le 25 décembre dernier, la fête de Noël consacrant la naissance de Jésus Christ. Le Divin enfant est né et au Niger, de toutes les paroisses ont retenti cet écho.

En ce jour de Noël, le Pape François a donné sa bénédiction Urbi et Orbi -à la ville et au monde-, depuis la loggia centrale de la basilique Saint-Pierre de Rome (Italie). Dans un contexte plus qu’incertain, caractérisé par une multiplicité de crises complexes et interminables, le Souverain Pontife appelle à toujours choisir la voie du dialogue pour les résoudre.

«Alors que l’annonce de la naissance du Sauveur résonne autour de nous et dans le monde entier, nous voyons encore beaucoup de conflits, de crises et de contradictions (…). Et nous ne les remarquons presque plus. Nous nous y sommes tellement habitués que d’immenses tragédies passent désormais sous silence», a déploré le Pape François pour qui, les difficultés de notre époque sont nombreuses, mais l'espérance est plus forte car "un enfant nous est né" (Is 9, 5).

A Niamey, l’Archevêque, Mgr Laurent LOMPO a, dans la même logique, souligné au cours de la veillée de Noël, que Jésus «nait comme une explosion de vie au cœur de nos problèmes familiaux ; au cœur de nos découragements face à la grande pandémie de Corona Virus dans le monde ; au cœur de nos peurs, de nos insomnies face à l’insécurité généralisée dans notre sous-région ; au cœur de nos doutes quant à l’avenir des jeunes sans emplois ; au cœur de nos inquiétudes pour l’éducation des enfants face aux multiples écoles fermées à cause de l’insécurité dans notre pays etc».

L’Archevêque de Niamey a insisté sur le fait qu’avec Dieu, nous avons l’espérance des lendemains meilleurs et «la naissance de Jésus, nous invite à nous mettre debout ensemble pour combattre le fatalisme qui, très souvent, nous empêche d’être des hommes et des femmes d’espérance face aux difficultés quotidiennes de la vie».

Au cours de cette messe retransmise en directe sur les ondes de Télé Sahel, Mgr Laurent LOMPO a souligné que la nuit de Noël est une nuit de Paix, de Justice et de victoire. C’est la Victoire de l’Amour a-t-il rappelé. «Le mal lié à la COVID 19 ; les déplacements des populations en masse liés à l’insécurité généralisée ; tout ce mal n’a pas le dernier mot, l’Amour se dévoile dans cette crèche. L’Enfant de Bethléem ouvre les yeux des aveugles, les oreilles des sourds. Il dit aux chrétiens et aux musulmans du diocèse de Maradi qui vivent des moments difficiles, prenez courage, Dieu vous aime et soyez forts dans la foi».

Aux chrétiens et musulmans qui ont abandonné leurs villages, leur terre et tous leurs biens à cause de l’insécurité dans l’Archidiocèse de Niamey, «soyez fortifiés et mettez votre confiance en Dieu qui ne vous abandonne jamais».

Abandé Moctar

28 décembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/ 

 

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...