Niamey/Religion : Les Associations des Femmes musulmanes du Niger réaffirment leur attachement aux valeurs islamiques et aux bonnes mœurs

Les Associations des Femmes musulmanes du Niger ont organisé le dimanche 8 mai dernier à Niamey, une séance de prêche dédiée à leurs sœurs de Niamey sur les thèmes ‘’gestions des conflits conjugaux’’ et ‘’la notion d’équité hommes et femmes’’. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale, la promotion de la paix, la sécurité et le développement du pays. En marge de cette action, les membres des associations ont rendu public un message dans lequel elles ont réaffirmé leur attachement aux valeurs islamiques et aux bonnes mœurs sur toutes les questions qui touchent la femme.

Dans ce message, les Associations des Femmes musulmanes du Niger ont lancé un appel à la communauté musulmane du Niger et particulièrement leurs sœurs à apporter leur contribution dans la prévention des conflits et la consolidation de la paix et de la sécurité dans le pays à travers des actions d’entraide, de solidarité, de sensibilisation, des prières et des invocations. Elles les ont aussi appelé à renforcer et promouvoir l’enseignement des principes fondamentaux de l’Islam ainsi que sa bonne compréhension pour lutter contre le sous-développement, l’ignorance, les extrémismes et la pauvreté et de développer un meilleur vivre-ensemble. La déclaration rappelle que le respect de la protection des droits des enfants et des femmes est un principe de notre religion et le Prophète Mohamed (SAW) l’affirme dans son sermon d’adieu : «Traitez donc bien vos femmes et soyez gentils envers elles, car elles sont vos partenaires et elles sont dévouées envers vous».

Dans ce message, les membres des Associations des femmes musulmanes du Niger ont réaffirmé leur attachement aux valeurs islamiques et aux bonnes mœurs sur toutes les questions qui touchent la femme. «Remettre en cause les acquis et les privilèges que le Tout Puissant Allah a donnés aux femmes sera d’une ingratitude manifeste vis-à-vis de notre Créateur», ajoute la déclaration. «Nous rappelons, avec insistance, à nos frères et sœurs porteurs de projets et/ou plaidoyers de redynamisation des textes et lois contre les Violences Basées sur le Genre et autres violences à l’endroit des femmes, que toute démarche contraire aux principes de notre religion pourrait attirer à notre communauté déjà éprouvée, des lendemains incertains. En effet, les injonctions d’Allah et de Son Prophète (SAW) nous suffisent amplement comme orientations et nous défendrons nos droits selon ces mêmes références», précise le message.

La déclaration rappelle aussi que le Niger a toujours été soucieux de ses valeurs et de sa culture. C’est ainsi que le message a entre autres rappelé qu’en 1980-1989, il y a eu la tentative avortée de ratification de la CEDEF. Ensuite en 1991, il y a eu aussi le rejet du Code de la famille puis en 1998-1999 est intervenu le rejet de nouveau de la CEDEF avant que le Niger n’y adhère avec des réserves à l’instar d’autres pays à travers le monde. En 2004, il y a eu le renvoi par l’Assemblée Nationale du Protocole de Maputo au Gouvernement, puis en 2010, il y a eu également le retrait du Statut personnel par le Gouvernement de transition et enfin 2011-2013 est intervenu le renvoi par les Parlementaires du projet de loi sur la Protection de la Jeune fille.

Les Associations des Femmes musulmanes du Niger ont salué l’engagement des autorités en faveur de l’éducation de la jeune fille, un projet qui leur tient à cœur. C’est pourquoi, elles ont estimé qu’au-delà de l’instruction, de prendre en compte la protection physique et morale de la jeune fille et des femmes dans un milieu hostile et défavorable. «Nous saurions également compter sur la vigilance de élus du peuple, actuellement en session parlementaire, de maintenir leur clairvoyance et la fidélité avec la population qu’ils représentent, de rejeter tout texte contraire à nos valeurs islamiques et à nos bonnes mœurs», souligne la déclaration.

Par ailleurs, les associations des femmes musulmanes du Niger ont appelé les décideurs d’impliquer sur l’ensemble du territoire, toutes les forces vives de la Nation dont les oulémas et les imams pour consolider l’unité nationale, promouvoir la quiétude, la cohésion et la justice sociale.

 Mamane Abdoulaye(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...